Le Champagne Hattat-Decker : une belle histoire de famille.

Valérie Hattat-Decker

Avant de vous laisser découvrir le Champagne HATTAT-DECKER, je voudrais vous présenter les origines personnelles d’un de mes grands plaisirs.

Je suis née en Bourgogne et mon premier souvenir « vinophile » remonte à l’année de mes 12 ans lorsque, à l’occasion d’une fête de famille, mon grand père ouvrit une bouteille de Pommard. Il en parla avec fierté et j’eu l’autorisation d’y tremper les lèvres. Ce fût une révélation. C’était un délice.

Des années plus tard j’épousais un champenois et je découvrais le champagne -presque- au quotidien ; ma belle famille étant elle-même productrice… Notre destin s’ouvrait sur ce mariage des régions où il fait si bon vivre.

Valérie Hattat-Decker

Tout a commencé en 1853 …

En 1853, la famille Richard s’installe à côté d’Epernay. Dans les années 1930, Simone et Robert Richard, nos aïeux, y sont cultivateurs, à la ferme de la Loge, à Moussy.
Puis le Champagne prend son envol. Il n’est plus seulement le vin de la cour du roi ou d’une élite mais aussi le symbole de plaisir et de raffinement à la française. On est dans les années 60.
En 1961, Simone et Robert obtiennent le droit de planter trois hectares de vigne sur un côteau cultivé, à une enjambée de la Côte des Blancs. Le Champagne familial vient de naître !

Deux générations plus tard,
Valérie la champenoise d’adoption propose le Champagne Hattat-Decker, dans la plus pure tradition familiale.

La cuvée Simone & Robert, millésimé vieilli en fût de chêne, rend hommage aux fondateurs de cette belle histoire de bulles.